5 conseils pour créer son escape game

Voici 5 choses que vous devriez faire pour augmenter vos chances de réussite avant la création de votre escape game.

1. Faire une étude de terrain

Avant de s’aventurer dans la création d’un escape game et d’une entreprise en général, il est toujours bon de s’instruire autant que possible. Internet c’est très bien, mais il vaut souvent mieux obtenir l’information directement via de véritables professionnels du secteur. Trouvez des complexes qui fonctionnent bien et préparez une liste de questions à leur poser. Vous trouverez certainement des informations précieuses à utiliser dans le cadre de votre projet.

2. Faire un grand nombre de salles existantes

Nous vous recommandons de participer à  autant de sessions de jeu que possible et aussi souvent que vous le pouvez. Lorsque vous jouez dans d’autres escape games, essayez de prendre note des éléments du fonctionnement de l’ensemble de l’établissement en plus du jeu. C’est une bonne idée de le faire immédiatement après votre expérience, pendant que vos souvenirs sont encore frais. Cela vous permettra de faire une liste de bonnes pratiques ou de choses à ne pas faire. Multipliez également les thématiques pour avoir une idée précise des ambiances et des imaginaires que vous souhaitez développer dans votre complexe.

3. Structurer son projet

Trop de projets sont mal structurés. Du fait de notre activité, nous en côtoyons tous les jours. Problèmes de financement, locaux non sécurisés, sous-estimation du budget, mauvaise connaissance du marché…les problématiques sont nombreuses et font souvent perdre de précieuses semaines ou de précieux mois aux porteurs de projets que nous rencontrons. 

Ne sous-estimez pas le travail à accomplir et menez chaque tâche de front. Plusieurs complexes d’escape games voient le jour chaque mois en France et à l’étranger, il est donc essentiel d’aller vite sur le marché. Un retard de quelques semaines peut voir un concurrent et remettre en cause votre business plan.

4. Se faire accompagner

La création d’un escape game n’est pas chose facile. Nous vous conseillons donc de trouver les bons partenaires pour vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Votre travail consiste généralement à exploiter un centre d’escape game et non à le concevoir.

Ne minimisez pas le travail à réaliser, concevoir des missions et construire des expériences uniques n’est pas seulement une question de créativité, cela nécessite une bonne compréhension de la théorie et de la mécanique d’un jeu. Cela suppose également d’avoir un large éventail de compétences qu’il est difficile de toutes maîtrisées. 

Les escape games de nouvelle génération sont lourdes en technologie et continuent à repousser les limites. Faites donc appel à des professionnels du secteurs mais ne choisissez pas votre partenaire à la légère. Il vous accompagnera sur le long terme pendant toute la durée de l’exploitation de vos salles de jeu. 

5. Quitter son emploi

À moins que vous ne soyez déjà propriétaire ou exploitant d’installations de loisirs, il est bon d’arrêter tout ce que vous faites et de consacrer 100 % de votre temps à votre projet pour réussir. Les propriétaires d’installations qui réussissent peuvent facilement y consacrer 70 à 80 heures par semaine pendant les premières phases de leur démarrage. Si vous essayez de gérer votre entreprise en parallèle avec un emploi à plein temps, votre établissement en souffrira. La clé de la réussite de toute entreprise réside dans le fait d’être là pour dialoguer avec les clients, repérer les problèmes et élaborer des solutions pour aider votre établissement à se développer.