Anatomy of an escape room

Lorsque vous sortez d’un escape game, il n’est pas rare que vous ne vous rappeliez plus tout à fait des décors ni des énigmes que vous avez dû résoudre. Ne vous inquiétez pas, cela est souvent bon signe. C’est que l’escape room a atteint son but, vous immerger dans un une histoire et un univers hors du commun.

Dans l’heure qui vous était impartie, vous avez résolu une intrigue ou une mission basée sur une histoire en vous attaquant à des énigmes plus ou moins difficiles.

Toute l’expérience d’un escape game est conçue à partir d’un grand nombre d’éléments qui assemblés créent la magie de ce type de divertissement. Mais ne vous y tromper pas, arriver à ce niveau n’est pas chose aisée. Il faut maîtriser un grand nombre de savoir-faire et savoir les mettre en musique les uns avec les autres.

Voici quelques-uns des éléments clés qui composent l’anatomie d’un escape game réussi.

L’histoire

L’histoire est le premier argument de vente d’une salle d’escape game. De nombreux clients choisissent le jeu qu’ils réservent en fonction de l’histoire, et à juste titre, car elle définit en grande partie le type d’expérience qu’ils découvriront dans le jeu. Certains types d’histoires se prêtent plus que d’autres aux escape games et contribuent à développer l’atmosphère et l’immersion de la salle. La création du storytelling est donc un élément de base mais pourtant essentiel à la réussite d’une room.

Le décor

Le décor d’un escape game est certainement l’un des aspects les plus difficiles mais aussi le plus gratifiants de la phase de conception. Car le décor est la toile de fond de l’ensemble d’un scénario d’escape game : atmosphère, scénographie, énigmes…il est le support de tout ce qui fait l’expérience escape game.

Les concepteurs ont la possibilité de concevoir de nouveaux univers et d’imaginer des façons originales de s’y déplacer et d’interagir avec eux. Le décor raconte une partie de l’histoire et ce sont souvent les petits détails qui font la différence.

La scénographie

L’atmosphère et la scénographie sont des éléments clés dans toute escape room. C’est l’occasion pour le concepteur de faire appel aux émotions des joueurs et de créer une véritable connexion avec la salle. Elle peut être développée par l’éclairage, la musique et les effets sonores, ainsi que par la mise en mouvement du décor en lui-même. La scénographie est souvent négligée mais elle contribue beaucoup à la qualité d’un escape game.

Le gameplay

L’expérience de jeu peut varier grandement d’une salle à l’autre. Cela est souvent dû au gameplay et sa qualité. 

De par leur nature même, tous les escape games sont composés d’une série d’énigmes à résoudre, mais seuls des concepteurs vraiment compétents prennent en compte le cheminement des joueurs au travers de ces énigmes et mécanismes de jeu. Il ne suffit pas d’additionner les énigmes, la façon dont elles sont disposés dans le décor et dans le temps à aussi son importante tout comme la façon dont elles sont liées à l’histoire.

Chez Escape Box, nous tenons particulièrement compte de ce genre d’éléments essentiels lorsque nous concevons une salle. Il s’agit là également d’un aspect de l’escape game trop souvent négligé mais qui peut avoir un impact impotant sur l’expérience du joueur.

Les énigmes et les mécanismes

Il peut sembler évident que les mécanismes de jeu et les énigmes sont un élément important dans un jeu d’évasion, mais peu de gens prennent en compte à quel point ils sont cruciaux et difficiles à concevoir.

Les énigmes et les mécanismes de jeu doivent jouer les équilibristes. Ils doivent proposer aux joueurs un défi complexe à résoudre sans être trop frustrants. Ils doivent s’adapter au thème et favoriser l’immersion tout en restant à la portée de tout le monde. Ils doivent s’intégrer parfaitement dans le décor tout en étant parfaitement solide. Et le plus difficile, ils doivent être uniques.